Notre-Dame des Cimes

Elle a le flanc rond comme ceux des gestantes 
Qui mollement ondulent sur les veines du mont ,
Irriguant de douceur les chemins et les sentes ,
Un enfant dans le sein un autre au giron .

Au fond de ses yeux pers des forêts ancestrales 
Où des rythmes païens s’accordent à la pluie ,
Cachent des puits de fées à la mémoire orale ,
des légendes anciennes , les sources de la vie .

Elle maîtrise le verbe de l’orage et du vent 
Et du hêtre sait tout de sa vie intérieure .
Si j’essaie de l’aimer elle s’habille de blanc 
Convoquant de l’hiver les cruelles rigueurs .

Je sais ses lèvres closes sur le cri et l’absence ,
ses abcès et silences qui crèvent en tempêtes ;
la foi en la montagne et sa sainte violence 
quand qui heureux et las , je rêve sur ses crêtes .

Vassillia Shagurin

20901518_1828226224158057_6832344064253744040_o