A l'aimée qui dort dans la pierre

J’oindrai la pierre fade de myrrhe et d’amour 
pour voir de son cou saillir la veine vive ,
et s’éveiller la vie enfin sur ses traits gourds 
qui s’iront contenter mes sens en dérive .

Mal gens qui riez de mon besoin mortel 
d’évader de l’inerte les reliefs aimés ,
quand orphelins de peau et de l'état sensuel 
 vous subirez l'absence et sa pleine arduité .

Vassillia Shagurin

fantasy-2429329_960_720